L’ONU exhorte le Japon à résoudre les problèmes des centres de détention pour immigrants

Les sœurs de Wishma Sandamali en conférence de presse
Crédit : NHK News Web Easy

Le 3 novembre 2022, sur la base de rapports indiquant que des détenus étrangers malades n’ont pas pu se faire soigner correctement, le Comité des droits de l’homme de l’ONU a formellement demandé au gouvernement japonais d’améliorer les conditions de détention dans les établissements gérés par l’Agence des services d’immigration. Le gouvernement japonais a répondu qu’il allait étudier sérieusement cette demande et continuer à faire respecter, par la loi, les droits humains.

Les sœurs de la Sri-lankaise Wishma Sandamali, décédée à Nagoya en 2021 dans un centre de détention, ont déclaré aux journalistes : « Maintenant que le monde entier sait comment les autorités japonaises d’immigration traitent les détenus, nous espérons que le gouvernement japonais va changer leurs façons de faire […] et s’attaquer vraiment aux problèmes sans se payer de mots. »

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *