Le taïwanais TSMC prévoit de construire une usine de semi-conducteurs au Japon

Logo de l’entreprise TSMC
Crédit : NHK News Web Easy

L’entreprise taïwanaise TSMC est l’une des plus grandes fonderies de semi-conducteurs au monde. Le 14 octobre 2021, elle a annoncé qu’elle envisageait de construire une grande usine à Kikuyo-machi (préfecture de Kumamoto), à proximité de l’usine de Sony Group. L’entreprise Sony et le gouvernement japonais ont l’intention de participer à son financement. Dans un contexte de concurrence mondiale accrue, il est important pour le gouvernement que le Japon se dote d’une capacité de production de semi-conducteurs à même de stabiliser les approvisionnements.

La construction de l’usine devrait débuter en 2022 pour un démarrage de la production en 2024, notamment pour l’industrie automobile. Il y a actuellement une pénurie mondiale de semi-conducteurs, alors même que ce sont des composants indispensables pour toutes sortes de biens : voitures électriques, robots… Les États-Unis et l’Europe essayent également de fabriquer eux-mêmes les semi-conducteurs dont ils ont besoin.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Le taïwanais TSMC prévoit de construire une usine de semi-conducteurs au Japon”