Les mots meccha et jimini bien acceptés par la population

Mots Mettcha et Jimini
Crédit : NHK News Web Easy

L’agence pour les Affaires culturelles a effectué un sondage auprès de Japonais de plus de 16 ans sur les nouveaux usages des mots. Les principaux résultats sont les suivants :

  • 81 % des 3794 répondants déclarent ne pas être gênés d’entendre les gens dire meccha à la place de « très ».
  • 60 % des répondants déclarent ne pas être gênés d’entendre les gens dire sokkô à la place de « tout de suite » (comme dans la phrase « Je rentre tout de suite » sokkô kaeru par exemple).
  • 60 % des répondants déclarent ne pas être gênés d’entendre les gens employer le mot « humblement » jimini pour indiquer par exemple qu’une douleur est supportable ou modérée.

Ces résultats montrent que ces trois mots sont bien acceptés par la population. Il n’en va pas de même avec le mot « démon » oni employé dans le sens de « très » : seuls 26 % des répondants déclarent ne pas être choqué par l’expression « démoniaquement mignon » oni kawai. L’agence pour les Affaires culturelles a commenté ce faible pourcentage en disant que, pour les nouveaux usages de ce type, il est important que les locuteurs prennent en considération l’endroit où ils sont et l’âge de leur interlocuteur.


La jeunesse japonaise n’est pas la seule à se distinguer par les adverbes d’intensité qu’elle emploie. Qu’on songe aux expressions françaises suivantes : c’est extra, c’est super, c’est top, hyper vachement cool, c’est de la balle, c’est de la bombe, et l’ambigu c’est trop.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *