5 700 infractions parmi les entreprises accueillant des stagiaires étrangers en formation technique

Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales
Crédit : NHK News Web Easy

En 2020, il y avait environ 370 000 étrangers effectuant des stages en entreprise au Japon dans le cadre d’une formation technique. Faisant suite à de nombreuses plaintes de stagiaires, les services administratifs ont inspectés 8 124 entreprises ou sites de productions, qui se sont avérés être en infraction pour 70 % d’entre eux.

Les manquements aux règles de sécurité au travail sont les infractions les plus fréquentes. Viennent ensuite les durées de travail excessives et le non-paiement des heures supplémentaires. Le nombre de plaintes concernant le non-paiement des heures supplémentaires a doublé en un an. Il y a également des entreprises qui sous-payent les heures supplémentaires au tarif de 400 yens de l’heure, bien en deçà de ce que prescrit la loi.

Selon le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, il est probable que, en raison de la crise économique induite par la Covid-19, de plus en plus d’entreprises ne sont pas en mesure de payer les heures supplémentaires. Quoi qu’il en soit, les agents du ministères vont continuer leurs inspections pour faire cesser les infractions à la loi.


Voir aussi
15 mars 2021 — Stagiaires étrangers en formation technique : vers la fin des conditions de travail indignes