Les Jeux olympiques de Tokyo se tiendront à huis clos

Gradins de stade vides
Crédit : NHK News Web Easy

Le 8 juillet 2021, soit deux semaines avant l’ouverture des Jeux olympiques, l’état d’urgence a été décrété dans la préfecture de Tokyo pour la quatrième fois, afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Dans ce contexte difficile, le comité d’organisation des Jeux olympiques, le gouvernement japonais et le Comité international olympique se sont réunis et ont décidé qu’il n’y aurait pas de spectateurs dans les stades des préfectures de Tokyo, Kanagawa, Saitama et Chiba. Dans les préfectures de Miyagi, Fukushima et Shizuoka, les spectateurs pourront assister aux épreuves, la jauge étant fixée à 50 % de la capacité d’accueil des stades, avec un maximum de 10 000 personnes. Dans la préfecture d’Ibaraki, seuls les enfants en sortie scolaire seront autorisés à pénétrer dans les stades. Quant aux stades de la préfecture de Hokkaido, rien n’a encore été décidé.

C’est la première fois que des Jeux olympiques sont repoussés, et c’est la première fois qu’ils se tiennent presque entièrement à huis clos.

Le comité d’organisation des Jeux olympiques va devoir au plus tôt revoir tout ce qu’il avait planifié pour prendre en charge les spectateurs  : transports en commun, équipes médicales, bénévoles…

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.