En mémoire des 200 000 morts de la bataille d’Okinawa, il y a 76 ans

Homme priant devant le monument au mort de la bataille d’Okinawa
Crédit : NHK News Web Easy

La bataille d’Okinawa – l’une des dernières batailles de la Seconde Guerre mondiale – a fait plus de 200 000 morts entre avril et juin 1945. Le 23 juin est la journée annuelle de commémoration en mémoire des victimes de cette bataille. Dans le sud de la grande île d’Okinawa, cette année encore, dès l’aube, des personnes sont venues prier devant la stèle commémorative du parc municipal d’Itoman élevée en 1995 et sur laquelle sont inscrits les noms de 241 632 disparus de toutes nationalités.

Une femme ayant perdu des membres de sa famille dans cette bataille raconte qu’en priant pour les morts, elle a souhaité que la paix règne et que jamais la guerre ne revienne.

En raison de la crise sanitaire causée par la Covid-19, les écoles étaient fermées à Okinawa, si bien qu’il n’a pas été possible de prodiguer aux élèves les leçons de sensibilisation à la paix. Transmettre les enseignements tirés des périodes de guerre devient plus délicat que jamais.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *