Attestation de chevelure naturelle pour les lycéens de Tokyo

Attestation de chevelure naturelle
Crédit : NHK News Web Easy

Une enquête conduite par le groupe communiste à l’assemblée métropolitaine de Tokyo a montré que plus de 40 % des lycées publics de la préfecture demandent aux élèves dont les cheveux ne sont pas noirs ni raides de produire un document signé par leurs parents attestant que leur chevelure a poussé ainsi naturellement. Certains lycées vont jusqu’à demander qu’une photo d’enfance de l’élève soit jointe au dossier.

D’après le rectorat de Tokyo, ces attestations évitent aux professeurs de croire à tort que les élèves ont teint leurs cheveux. Certains experts estiment que ce procédé date d’une autre époque et porte atteinte aux droits fondamentaux des lycéens.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.